Archives par mot-clé : Ministère des transports

Une petite réduction qui en dit long et la SAAQ n’y est pour rien

SIX! 6! Six beaux dollars de réduction sur une facture qui fait en moyenne cinq cents dollars et des poussières. Et ils ont le culot de nous présenter ça comme un gain… Mais un gain pour qui!?

La Société d’Assurance Automobile du Québec a annoncée le 27 novembre dernier les très attendues chiffres de sa réduction sur les frais d’assurance et d’immatriculation des automobiliste ET MOTOCYCLISTES du Québec pour l’année 2015. Par ces temps d’austérité les attentes n’étaient par très hautes. Mais l’espoir étant humain la déception est grande et frustrante ; 6$ d’économie! Tout ça pour ça!?

Les mathématiques des statisticiens sont maîtres dans l’assurance

Avec la vision très (trop) rationnelle des mathématiciens de la SAAQ on n’a pas besoin de calculatrice pour comprendre que ça coûte cher de rouler à moto au Québec. Or avec une facture d’immatriculation aussi élevée ce n’est pas demain la veille qu’on assistera à une croissance du nombre de motocyclettes plaquées sur nos routes. Or la méthode de calcul de la SAAQ requiert du volume pour obtenir une atténuation du frais déboursé pour chaque accidenté. C’est la loi du nombre vous dirons les plus rationels.

Rationel VS émotionel = Voiture VS moto

Sans privilège, tels qu’un accès à des voies réservées, le plan de transport tel que conçue par le Ministère Des Transports Du Québec (MTQ) est un frein à l’usage de la moto (et scooter) à l’heure de pointe. Il n’y a là aucun argument en faveur d’un choix rationnel de la motocyclette comme moyen de transport urbain.

Or si la moto est exclue des choix rationnels d’une personne rationnelle, il ne reste que l’option d’un choix émotionnel pour expliquer l’achat d’une moto aujourd’hui. Le hic c’est que le profil de gens qui agissent avec maturité sur la route sont des gens rationnels, c’est eux qui aident à faire baisser la facture d’assurance dans un groupe. Loin de moi l’idée de réduire tous les motocyclistes à une bande d’écervelés irrationnels … Mais c’est probablement ce que diraient les chiffres d’un statisticien s’ils auraient le pouvoir de la parole.

C’est là qu’une décision politique s’impose: C’est au MTQ, notre gouvernement, à ajuster notre législation pour que les motocyclettes soient mieux intégrer parmi le bouquet des solutions disponibles et ce SANS INVESTIR DANS LES INFRASTRUCTURES!

À partir du moment où les lois du code de la route cesseront de ne traiter la moto, non pas comme un vulgaire véhicule de loisir mais plutôt comme le véhicule idéal pour les déplacements urbains, que la motocyclette deviendra un choix rationnel qui pourra être considérer par un plus grand nombre d’usagers de la route. Peut-être qu’à partir de ce jour les statistiques du nombre d’usagers VS le nombre de blessés sera assez équilibrer pour nous offrir une baise de notre facture de la SAAQ.

D’ici là, rouler prudemment et restez optimiste! 😉

Rencontre impromptue avec Philippe Couillard

Je me rendais au travail vendredi matin un brin fébrile à l’idée du Salon de la moto qui m’attendait à la fin de la journée. Quand, par le plus grand des hasards, je croise sur ma route un barbue blanc accompagné d’un « bodyguard ».
… Hummm!?

Bonjour Monsieurs (Philippe) Couillard,
Puis-je vous accompagner (dans votre marche) pour discuter d’un sujet avec vous?

– Heee … Biensûr. Je me rend chez mon coiffeur tout prêt. (Il) faudra que ce soit bref.

– Merci.
Je représente une importante communauté de motocyclistes (en politique y faut beurer épais pour se faire entendre) qui souhaitent avoir d’avantage de considération de la part du Ministère des Transports dans leur plan de lutte contre la congestion (de la circulation) à l’heure de pointe.
Nous souhaitons que le MTQ nous accorde le droit de circuler sur les voies réservées au covoiturage, comme c’est déjà fait dans plusieurs pays d’Europe et aux États-Unis.

– Bien oui, c’est vrai que plusieurs pays d’Europe permettent ça, on en voit partout (des motos) dans les villes là-bas.

– Oui mais ici on n’est traité comme de simples plaisanciers par le ministère. On paye une fortune pour plaquer nos véhicules mais on ne nous offre aucun incitatif à utiliser nos motos, qui sont les meilleurs véhicules pour assurer une fluïdité de la circulation et libérer du stationnement au centre-ville.
On voudrait juste un bonbon pour nous motiver à venir travailler en moto.
On veut avoir accès aux voies réservées au covoiturage!

– C’est très intéressant ça. On ne m’avait jamais présenter ça (la moto) comme ça.
Bon. Tu m’avais parler de …

– Ha oui, mon selfie.

– Ouffff. Ouien moi pis les téléphones. Je ne sais même pas comment prendre une photo avec le mien.

[CLIC] + pognée de main

Philippe Couillard, leader de l'opposition officielle, et Martin Dubé à la Place Ville-Marie

– Bonne journée M. Couillard. C’est le Salon de la moto ce soir. On vous y voit? 😉

Notre contribution à la signalisation routière québécoise

Notre signalisation routière pour annoncée le covoiturage au Québec mérite une légère mise à jour !

Voici une proposition clé en main, pour économiser la sur-facturation, pour nos amis du Ministère des Transports (MTQ), de panneau de signalisation que j’aimerais voir sur l’autoroute 15 et toutes les autres voies réservées de la région de Montréal :

Covoiturage moto voiture autobus

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Carpool_sign_moto_car_bus.svg

Je ne retiend aucun droits d’auteur sur ce pictogramme. Libres à vous de l’utiliser comme bon vous semble.