Motobot VS Rossi : L’humanoïde motocycliste défit le champion

MOTOBOT, l’humanoïde présenté par Yamaha au salon de la moto de Tokyo, est un robot motocycliste autonome qui chevauche la machine comme un pilote humain, sans modifications apportées à la moto elle-même. Le thème du développement est « Au-delà des capacités humaines ».

MotoBot pilotant sa Yamaha R1

En général, les robots sont spécifiquement développés pour opérer une tâche spécifique, ce qui permet généralement de dépasser la capacité de l’homme pour cette même tâche. Utilisant cet avantage, l’objectif de MOTOBOT est de devenir capable de rivaliser contre les temps au tour de Valentino Rossi sur un circuit fermé. Les connaissances et les technologies fondamentales très avancées acquises grâce à ce défi seront mis à profit dans le développement de nouveaux produits.

Pourquoi un humanoïde sur une moto?

Selon Yamaha ce qui rend le projet de MOTOBOT unique est son approche de fonctionnement entièrement automatisé. Contrairement aux méthodes actuellement utilisées dans le développement des systèmes de conduite autonome de l’industrie automobile, l’objectif est ici d’apprendra à un robot humanoïde le pilotage d’un véhicule non modifié pour une utilisation autonome.

La main sur l'accélérateur : Motobot VS Rossi

Le levier de vitesse de la R1 adapté pour le pieds motorisé de MotoBot

Basé sur les données de vitesse du véhicule, le régime moteur, l’attitude de la machine, etc., MOTOBOT va contrôler ses six actionneurs (guidon, accélérateur, frein avant, frein arrière, embrayage et levier de vitesse) pour manoeuvrer le véhicule de façon autonome. À l’avenir, la technologie de reconnaissance de positionnement de la machine (GPS de haute précision, divers capteurs, etc.) et l’apprentissage de la machine sera utilisée pour permettre à MOTOBOT de prendre ses propres décisions concernant les meilleures lignes à prendre autour d’un circuit fermé et les limites de la performance de la moto, afin qu’il puisse améliorer ses temps au tour avec tours successifs de la piste.

De ce projet, Yamaha espère être en mesure de visualiser les données sur l’interaction entre l’humain et sa moto, déduire la relation entre les geste du pilote et le comportement de la machine, et ensuite utiliser le savoir-faire résultant dans le développement de véhicules pour créer encore plus de Kandō (excitation et euphorie). En outre, en modifiant la programmation de contrôle de MOTOBOT et les formes de ses mécanismes de fonctionnement, si nécessaire, nous prévoyons qu’il sera également adaptable à monter d’autres véhicules comme les motomarines et les motoneiges.

Laisser un commentaire